Infographie : l’engagement et l’activité des CRT sur Facebook

The following two tabs change content below.

François Houste

directeur conseil chez LSFe-tourisme
Expert en Marketing Digital et Médiatisation du Tourisme. Directeur Conseil Travel chez LSFinteractive. Nourri de web, de fun et de musique. Beaucoup.
Tagged:
  1. Bonjour et merci pour cette infographie ! On est toujours friands de ce type d’étude ;-)
    Effectivement les photos sont reconnues comme étant les publications qui font le plus réagir les fans et suscitent de l’interaction. Pas de chance pour nous, vu qu’on est scrupuleux ce sont les contenus les plus difficiles à collecter dans les règles de l’art, c’est à dire en tenant compte des droits sur les visuels.
    Une interrogation quand même – en ce qui me concerne – sur la méthode de calcul appliquée : il serait intéressant d’aller plus loin en ne considérant pas que toutes les interactions se valent : un « j’aime » est moins engageant qu’un commentaire sur une publication !
    Note : je me serai bien sûr abstenu de commenter si la Normandie avait été en tête de ce classement :-)
    Cdlt.

    • Merci du compliment, si la place de la Normandie n’est pas sur le podium, elle reste toutefois très honorable ! Bravo ! :-)
      Pour information, notre étude se base sur l’algorithme mis en place par SocialBakers. Ce dernier nous a permis de créer cette infographie en plaçant tous les CRT ayant une page Facebook officielle à égalité. La base du calcul est ainsi la même pour tous.
      Mais je vous rejoins dans votre propos : il serait sans doute encore plus pertinent de donner plus de poids à un commentaire qu’à un j’aime. Une réflexion que nous pourrions avoir pour une prochaine étude !

  2. Belle infographie.

    En revanche (et je n’ai rien contre eux, juste parce que l’exemple est frappant :-) je suis surpris de la position du Limousin en tête de classement. Il est intéressant de comparer ces résultats avec le baromètre de WeLikeTravel (http://www.we-like-travel.com/barometres) calculé mensuellement sur semble-t-il la même base (?) « Pour chaque page et sur chaque publication, notre outil analyse en temps réel les réactions des fans (j’aime, commentaires, partages). Pour chaque publication effectuée, la somme des interactions est divisée par le nombre de fans. » Et surprise (ou pas) sur ce classement, sur le mois d’octobre, le Limousin est classé 24e/25… Pour le reste des CRT en revanche ces 2 classements donnent peu ou prou les mêmes résultats, enfin à vue de nez.

    Est-ce que sur une période d’analyse donnée, l’environnement « commercial » (achats d’espaces Facebook, actualités sponsorisées, jeux concours, etc.) échelonné sur l’année par périodes communicationnelles variables selon les régions peut doper ponctuellement l’engagement et ainsi interférer sur ce type de classement à mettre ainsi en perspective ?

    Y-a-t-il une autre explication pour expliquer ce différentiel ?

    • Salut Mathieu, et merci pour ces compliments sur l’infographie.
      J’ai pas mal échangé avec Nicolas sur cette différence de classement du Limousin, c’est ce qui fait le plus parler aujourd’hui. Qui fait parler en bien du côté de Brive-la-Gaillarde, qui fait un peu tiquer quand on s’en éloigne de quelques kilomètres. Typiquement, la méthode de calcul de l’interaction employée par LSFe-tourisme et par We Like Travel est la même. Basée, en tout transparence, sur l’algorithme de Social Baker et mettant en parallèle les interactions, les nombres de publication et l’importance de la communauté…

      La différence notable vient de la période d’étude : We Like Travel s’est concentré sur le mois d’octobre, nous avons pris le parti d’étudier une période large allant de juin à octobre 2012. Hors, la communication du Limousin s’est faite beaucoup plus lâche sur le mois d’octobre qu’elle ne l’était pendant la période estivale. Là où We Like Travel pointe cette absence d’animation, nous lissons forcément les données et augmentons le score du Limousin grâce à ses activités des mois de juillet et d’août. CQFD.

      Un autre point important à souligner, c’est la taille des communautés mises en jeu dans ce calcul. Le Limousin compte aujourd’hui une communauté de fans qui gravite autour des 1600 fans. Et il est forcément plus facile d’interagir et de faire réagir une petite communauté très affinitaire qu’une large audience dont les intérêts sont plus « divers ». Les scores d’interaction s’en ressentent donc énormément, la taille de la communauté limousine plaidant en sa faveur… Un point qui pourra éventuellement être révisé dans les prochaines études.

  3. Trystan Trestchenkoff

    Bonjour,
    Merci pour cette infographie très intéressante.

    WeLikeTravel donne aussi des indications isur l’engagement mensuel des pages CRT.

    Je suis étonné de voir les positions très différentes entre cette infographie et le baromètre WeLikeTravel.

    Je me pose aussi les mêmes questions quant au mode de calcul…

    J’ai surtout l’impression que chaque structure possède son mode de calcul propre et qu’elle essaie de l’imposer afin de se donner une légitimité. Je ne le conteste pas, c’est tout à fait normal mais donner des chiffres suppose de s’informer de la stratégie de chaque CRT en amont.

    Pour information, le CRT Poitou-Charentes ne dispose pas d’une seule page comme la plupart des CRT mais de deux pages en français :
    - Art de Vivre en Poitou-Charentes
    - Vos Vacances…Naturellement ! (écotourisme)

    Ceci a été décidé car nous ne pensons pas qu’une page puisse répondre aux attentes et besoins de toutes les clientèles. Notre approche marketing est de segmenter afin de proposer le contenu le plus adéquat possible à chaque typologie de clientèle intéressante et intéressée par la région (qu’elle la connaisse ou non).

    Nous pensons aussi que nous ne pouvons engager la clientèle de proximité de la même manière que les clientèles non-résidentes.

    Je suis tout à fait d’accord pour avoir ce type d’information (j’attends d’ailleurs la prochaine étude de Neocamino/ATD avec impatience) mais je pense que c’est biaisé de donner des chiffres sans expliquer les stratégies et surtout les objectifs de celles-ci.
    Et en ce moment c’est la grande mode.
    Espérons que nous pourrons un jour nous baser sur une étude approfondie du sujet (que personne ne maîtrise pour l’instant il faut bien se l’avouer).

    Merci en tout cas pour ce travail, cela nous permet de voir qu’il reste encore du travail au sein des institutionnels ^^

    • Je ne reviens pas sur la méthode de calcul et sur les différences entre cette infographie et le baromètre mis en place par We Like Travel, ces points sont détaillés dans ma réponse à Mathieu. Mais contrairement à ce qu’on peut supposer, tout le monde est a peu près unanime sur la définition de l’engagement et sur sa méthode de mesure. C’est encore une fois la période de calcul qui provoque cette distorsion dans les deux classements.

      Maintenant, soyons clairs : ces chiffres ne sont qu’on outil de mesure et ne gagent pas du tout de la stratégie de communication de chacun des acteurs étudiés. Il est évident que les objectifs de l’Alsace et de la région Normandie sont différents sur les réseaux sociaux, que l’identité même de ces régions font que leur façon de communiquer sont différentes. Mais je pense que cela n’empêche pas d’avoir un objectif commun qu’est l’interaction avec les fans. Je pense qu’aucun acteur et qu’aucune collectivité ne se positionne sur Facebook avec un objectif qui n’est pas d’interagir avec sa communauté ou d’avoir le maximum de réponse. La mesure de l’engagement répond à cet objectif sans présupposer des moyens.

      Reste la question des pages retenues. Certaines région, dont Poitou-Charentes, communiquent non pas sur leur « marque » mais sur une présentation scénarisée de celle-ci. et multiplie donc les pages. Nous avons pris ce paramètre en compte quand il était clairement identifiable – oui, c’est le cas pour Poitou-Charentes – et avons donc lissé le taux d’engagement sur un taux moyen de ces deux pages réunies. La méthode semble là encore faire l’unanimité.

      • Trystan Trestchenkoff

        Bonjour,

        Merci pour ces explications. En effet, vous expliquez la méthode et les différences dans votre réponse à Mathieu, que je n’avais pas lu.

        Encore une fois, je ne doute pas de vos compétences et de votre légitimité, (pour preuve votre prise en compte des 2 pages françaises du CRT Poitou-Charentes) j’essaie juste d’approfondir le sujet puisque vous avez travaillé dessus, afin d’en savoir plus.

        Effectivement, aucune destination ne se positionne sur Facebook sans raisons et sans vouloir de l’interaction, c’est un fait et heureusement,
        Pourtant, animer une communauté n’est pas un objectif marketing, c’est juste un moyen, comprenant des techniques plus ou moins engageantes (comme vous le démontrez bien).

        Merci pour vos compléments d’information,
        Bonne journée

  4. GAVALDA JF

    Belle infographie !

    A quand sur les départements ?

    Cordialement