Tarot de Marseille

Qu’est-ce qu’on vous souhaite pour 2012 ?

L’année débute à peine, il est temps de se livrer à la traditionnelle cérémonie des bilans et des prédictions. Quelles leçons tirer de 2011 et qu’imaginer pour le monde du tourisme en 2012 ?

Tarot de Marseille

Commençons par le bilan, c’est plus logique. 2011 a été une année de bouleversements pour l’industrie touristique. Oh, pas une année de crise exceptionnelle comme ont pu en vivre les voyagistes après le 11 septembre. L’activité économique est loin d’être aussi catastrophique qu’il y paraît : le secteur de l’hôtellerie annonce des chiffres de consommation en hausse (notamment sur Paris) et le tourisme représente désormais plus de 9% du PIB français. Pas la catastrophe donc.

Non, 2011 a plutôt été une année de mutations. Entre les printemps arabes qui redessinent la carte touristique du contour méditerranéen, la crise économique qui persiste et favorise la destination France pour les vacances d’été, la popularité grandissante des hébergements alternatifs (couchsurfing ou éco-tourisme) et l’arrivée d’outils signés Google pour la recherche d’hôtels et de vols… le monde du tourisme n’a jamais eu autant de facette et n’a jamais été aussi complexe.

S’ajoutent à cela quelques séismes purement financier qui ont secoué les tour operators en 2011 : la fusion Nouvelles Frontières – Marmara, les rachats et positionnement du groupe Go Voyages, les problèmes de dettes de Thomas Cook ou encore les ennuis de FRAM… Si 2012 roule sur cette erre, le travail s’annonce à la fois compliqué et passionnant… Mais justement, qu’est-ce-qu’on peut souhaiter en 2012 après une année aussi agitée ?

On peut imaginer quelques scénarios sur l’évolution du monde de l’e-tourisme pour l’année à venir :

  • Une mainmise toujours grandissante de Google. Après la sortie de 2 outils aussi performants que sa recherche d’hôtel et de vols secs, difficile de se dire que le géant du Web va s’arrêter en si bon chemin sur le secteur du tourisme. L’intégration de ces outils à la recherche classique de Google avance bon train et relègue peu à peu les résultats naturels du moteur en deuxième partie d’écran. Acteurs du transport et de l’hôtellerie, vous voilà prévenus : 2012 ne sera peut-être plus pour vous l’année du SEO mais des souscriptions aux nouveaux outils métiers et des créations de flux produits pour moteurs et comparateurs !
  • Un nouveau rôle pour les DMO. On l’a vu avec des nombreuses offres mises en scène par des grands groupes (Accor avec son Bed & Art) et avec l’émergence de services comme Mon Nuage, l’heure n’est plus aux combats sur l’offre mais à la scénarisation et à l’éditorialisation de celle-ci. C’est sur ce terrain sans doute que les Comités et Offices ont un rôle à jouer. De simples « informateurs », ils devront de muer en « muses » des touristes pour gagner leur confiance et conserver leur légitimité. Donner envie, mettre en perspective les offres, répondre aux envies et aux circonstances… En 2012, le site de l’Office de Tourisme devient un acteur de l’affectif, un déclencheur d’envies et de voyage pour l’internaute…
  • Un marché français plus concurrentiel que jamais. Même si les ventes au Maghreb redémarreront en cours d’année, sous l’impulsion ou non d’actions politiques, la France va être LA destination tendance pour l’été 2012. Recherche de racines et de sens pour les nouveaux voyageurs, mais aussi destination de repli en temps de crise, la concurrence entre destinations et voyagistes fera rage sur le Web pour montrer le pays sous son meilleur jour. Attendez-vous à des actions marketing innovantes et d’ampleur, et à des budgets décuplés si vous êtes adeptes de la publicité classique.

Bien entendu, les tendances de fond de l’e-tourisme s’accentueront en 2012 : émergence des médias de proximité, sociaux et de la mobilité, explosion du « early booking » et des « last minute », rapprochements économiques de grands acteurs… Bref, une nouvelle année qui s’annonce encore une fois passionnante !

Et vous, vous la voyez comment cette année 2012 ?

The following two tabs change content below.

François Houste

Directeur conseil Travel chez LSFinteractive
Ancien journaliste dans la presse spécialisée informatique. Directeur Conseil Travel chez LSFinteractive. Expert en Marketing Digital et Médiatisation du Tourisme. Technophile, optimiste, nourri de web, de fun et de musique.
  1. Bonjour,

    En quelques sortes, le conseils aux tourismes devient de plus en plus importants ? Les pièges « commerciaux » prenant de l’importance ?